Les stations ou usines de traitement d’eau ont pour tâche de traiter l’eau brute prélevée dans les nappes phréatiques ou directement depuis les cours d’eau en surface afin de la rendre potable. Un ensemble de traitement biologiques, physiques voire chimiques y sont réalisés avec comme but constant de fournir au réseau AEP une eau conforme aux réglementations sanitaires.

Des fonctions de télégestion / automatisme adaptées à toutes les infrastructures

Selon la taille et le type d’ouvrage la télégestion est amenée a jouer un rôle différent.

Dans le cas d’une petite station, le traitement est très simple : filtration et désinfection. Le poste local de télégestion va gérer directement les informations (états marche/arrêt, défauts des pompes, taux de chlore). Il pourra également exécuter des tâches d’automatisme afin de permettre la commande du pompage, par exemple en fonction du niveau d’eau dans le réservoir alimenté par la station.

Dans le cas d’une grande station où le process de potabilisation est plus complexe, le poste local est généralement connecté à un API ou un réseau d’automates. C’est particulièrement vrai dans les grandes usines de production d’eau potable qui prélèvent d’importantes quantités d’eau dans les rivières ou les lacs avant de la traiter. Ces ouvrages complexes sont le plus souvent scindés en unités fonctionnelles chargées des différents traitements : dégrillage, coagulation, floculation, décantation, filtration, ozonation, affinage (charbon actif), puis désinfection finale de l’eau.
Grâce à ses fonctions de communication, le poste local acquiert, via l’automate, les principales informations du processus de traitement et permet ainsi une exploitation à distance de la station. En se connectant au poste local, l’exploitant fournit ses consignes de gestion des installations que le poste local retransmet à l’API. Ces consignes peuvent également provenir d’autres sites communicants avec la station (fonction Inter-Sites). Les automates programmables et les équipements de télégestion sont donc complémentaires.

Des consignes de pompage émises depuis les réservoirs

La fonction communication inter-sites permet de faire dialoguer plusieurs équipements en M2M à distance.
Des postes locaux « maîtres » situés dans les réservoirs envoient à celui de la station / usine de traitement d’eau un ordre de pompage lorsque les réservoirs atteignent un niveau bas. A réception de la consigne l’équipement de télégestion commande le pompage ou, s’il est connecté à un API, demande à l’automate de procéder au pompage.
Selon les quantités d’eau restantes et l’analyse des consommations à venir, il est possible de temporiser le pompage afin qu’il s’effectue durant les tranches tarifaires d’électricité les moins élevées.

M2M water pumping automation